PARQUET MASSIF, PARQUET CONTRECOLLÉ, STRATIFIÉ, QUELLES DIFFÉRENCES ?

Ces différences ne sont pas liées aux largeurs des lames, aux finitions… Mais bien à leur composition, chacune d’elle offre différentes possibilités et répond à différents besoins. 
Atelier B vous invite à découvrir les différents types de parquet pour vous aider à mieux choisir.

Parquet massif

Le parquet massif est le parquet traditionnel, le plus noble des parquets, en effet il est constitué à 100% de bois massif, c’est donc un revêtement totalement naturel. On trouve des parquets massifs en essence de bois classique, comme le chêne mais aussi en bois exotique : wengé, doussié, jatoba, teck…

massif.jpg

Le parquet massif est reconnu pour sa longévité et sa robustesse, car il peut être poncé plusieurs fois au long de sa vie. C’est aussi un type de parquet très sain qui est non allergène et qui ne retient pas la poussière.
Le parquet massif permet, contrairement aux autres types de parquet, une plus grande liberté dans le choix des poses, pose en bâton rompu, pose en point de Hongrie, pose à l’anglaise… Il sera idéalement collé ou cloué en fonction de son épaisseur.

Parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est composé de plusieurs couches collées les unes aux autre (multi-plis, support MDF/HDF...). La couche supérieure de bois noble correspond à la couche d’usure.

contrecolle.jpg

C’est l’épaisseur de la couche d’usure, aussi appelée parement, qui fait la qualité du parquet contrecollé choisit. L’épaisseur minimum requise pour l’appellation « parquet » est de 2,5mm. En effet, plus la couche d’usure est épaisse et plus le parquet pourra être poncé. 
Il est préférable d’opter pour un parquet avec une couche d’usure élevée dans les pièces de vie, à contrario dans les chambres on peut se satisfaire d’un parquet contrecollé avec une couche d’usure plus faible. 
Les types de poses recommandées pour le parquet contrecollé sont la pose flottante et la pose collée


L’aspect visuel, le choix des essences et des finitions,… entre les parquets massifs et contrecollés sont identiques. La différence majeure est liée à la couche d’usure, c’est-à-dire à la durée de vie du parquet et au type de pose souhaité.

Revêtement Stratifié

Le stratifié a pour volonté d’imiter le parquet, contrairement à celui-ci, il est composé d’un film plastique et d’un matériau composite.

La plupart du temps, le décor imite une essence de bois avec ses nœuds, son veinage et ses différentes colorations.

stratifie.jpg

Même si le stratifié n’est pas véritablement du parquet, il plait grâce à ses avantages : facilité d’entretien, imitations réalistes des essences de bois et solution hydrofuge.
La durée de vie et la qualité d’un stratifié sont directement liés à sa classification UPEC (U = Usure à la marche; P = Poinçonnement; E = Comportement à l'Eau et à l'humidité; C = Tenue aux agents Chimiques et produits tâchant.). Par conséquent, c’est un revêtement moins onéreux que le parquet. Pour le stratifié, il n’y a pas de choix de pose, seule la pose flottante est possible.

commentaires

laisse ton commentaire