POSE FLOTTANTE, POSE CLOUÉE OU POSE COLLÉE, QUE CHOISIR ?

Le type de pose que l’on choisit pour son parquet ne dépend pas que de son envie, il est important de prendre en compte certains critères liés au type de parquet : massif, contrecollé ou stratifié, à la présence d’un chauffage au sol, au confort de marche, au confort sonore, à la pièce où est posé le parquet...
Une seule règle commune à toutes les poses, le support doit être : sec, propre, plan, sain et solide. Ce qui implique parfois la réalisation d’un ragréage et de bien tester l’humidité de votre support avant de commencer la pose.

Atelier B vous invite à découvrir les différents types de pose pour vous aider à comprendre ce qui sera le plus adapté à vos besoins.

Pose flottante, applicable selon le DTU 51.11

La pose flottante est le type de pose le plus répandu aujourd’hui et ce, autant pour le neuf que pour la rénovation. Avec la pose flottante, le parquet ne se fixe pas directement au sol. En effet, les lames sont clipsées entre elles grâce à un système de rainure (males) et de languette (femelles), sur une sous-couche résiliente adaptée qui va offrir une isolation phonique et thermique.

pose_flottante.jpg

AVANTAGES :

              • La pose flottante est le type de pose le plus simple, le plus rapide et le moins onéreux.
              • Convient au parquet contrecollé et au parquet stratifié.
              • Confort de marche grâce à sa souplesse provenant du fait qu’il ne soit pas collé ou cloué au sol.

INCONVENIENTS : 



              • Incompatible avec les chauffages au sol, car hors DTU 51.11.
              • Déconseillée lorsque les lames du parquet sont larges (à partir de 160 mm de largeur).
              • Le bruit des impacts de pas, par caisse de résonnance entre le sol et le parquet.

                                                                                                             

Pose clouée, applicable selon le DTU 51.1

La pose clouée est un type de pose traditionnel. Il faut savoir que le choix des parquets pour la pose clouée est limité, seuls les parquets massifs et contrecollés ayant une épaisseur minimum de 20 mm sont admis.
Dans la pose clouée, comme son nom l’indique, le parquet est cloué sur des lambourdes, elles-mêmes fixées au sol. Il faut donc dans un premier temps réaliser la structure, puis dans un second temps la pose du parquet.

pose_clouee.jpg

AVANTAGES : 


- L’un des avantages majeur de ce type de pose est la durée de vie du parquet, directement lié à l’épaisseur du parquet utilisé, obligatoirement supérieur à 19 mm. Ce dernier peut donc être restaurer par un ponçage/vitrification plusieurs fois.
- Ce type de pose permet également rattraper une hauteur de remise à niveau importante.

INCONVENIENTS :


- La pose clouée nécessite une hauteur de réservation très importante, car il faut compter la hauteur du solivage plus celle du parquet.
- Cette pose demande une mise en œuvre plus longue et nécessite des matériaux supplémentaires (solivage). Elle est donc plus onéreuse que les poses collée et flottante.

                                                                                                             

Pose collée, applicable selon le DTU 51.2

Deux types de parquets peuvent être posés en collés : le parquet massif et le parquet contrecollé. Cette pose est obligatoire sur un plancher chauffant.

Pose collée

AVANTAGES : 


- La pose collée offre un confort phonique, le bruit des pas est agréable à l’oreille, car les impacts ne sonnent pas creux.
- C’est la pose qui assure une plus grande stabilité du parquet dans le temps.


INCONVENIENT : 


- Une fois le parquet collé il est plus compliqué à changer, contrairement à la pose flottante ou clouée qui font peu de dégâts sur le support d’origine.

Related by Tags

    commentaires

    laisse ton commentaire