Vous semblez remarquer des tâches en surface, des déformations et de l’usure ? Ne cherchez pas plus loin, vous avez très probablement un problème d’humidité !

Nous vous donnons les clés pour réparer votre parquet. Mais attention à votre type de parquet, les solutions sont différentes et il vaut mieux jouer la carte de la prudence pour ne pas avoir à tout empirer.

atelier-b-parquet-gondole-humidite-usure

Dans le cas d’un parquet en bois naturel ou en bois massif

Si votre type de parquet peut se qualifier de bois naturel ou massif à des soucis se rapprochant de près à ce que nous avons dit précédemment, vous avez probablement une infiltration d’eau. Dans ce cas, trouvez-là et colmatez-là Enfin, laissez bien sécher votre parquet.

Si malheureusement votre parquet est trop touché et ne reviens pas à la normale, vous pouvez le poncer.

En revanche, si vous avez un parquet en bois contrecollé avec des tâches d’usure et d’humidité ne provenant pas de l’extérieur, votre problème vient sûrement de la colle qui a été employée pour le coller. Elle n’es probablement pas adaptée ou de mauvaise qualité. En effet, elle est censée tenir même en vas de rétractation ou de dilatation du bois.

Enfin, si vous avez opté pour une pose flottante, vous ne pourrez que poncer les lames en surface pour sauver les meubles.

Dans le cas d’un parquet stratifié clipsé

Les problèmes sont divers si votre revêtement est stratifié.

Soit le joint de dilatation est insuffisant, alors vérifiez cette possibilité en déclipsant une plinthe et avec un ciseau à bois ajustez l’espace de dilatation si les lames ne sont pas trop déformées.

Soit le problème vient de l’isolation du vide sanitaire sur lequel le stratifié a été posé. Il faudra donc la reprendre.

Malheureusement, si vos lames sont déformées, même asséchées, vous devrez changer les lames avec précaution.

Comme éviter les dégâts liés à l’humidité

Quoi qu’il arrive soyez patients !

Un parquet est long à sécher donc n’agissez pas dans la précipitation. Attendez de laissez s’échapper l’humidité si votre chantier est récent avant de poser vos lames.

Également, il est bon de mesurer le taux d’hygrométrie avant de faire le choix d’un type de bois, de parquet, de pose. S’il est haut, pensez à ré-isoler.

Source de l’article